Bali, La Destination Préférée des Australiens

"Mes Vacances en Australie" était en vacances à Bali… Cherchez l'erreur..

A vrai dire, il n'y a pas d'erreur, puisque Bali est LA destination préférée des Australiens. En effet, seulement 2H15 de vol depuis Darwin ou 5H30 depuis Sydney.

Bali, "The Island of God" est la destination parfaite pour un break d'une semaine ou deux. C'est pratique et pas ruineux. On y va pour le surf, le shopping et la farniente, PARFAIT!!

Buddha Seminyak, Bali 2011

Puisque je suis en Australie, je vais donc faire comme les australiens.. Vol avec Jetstar (la compagnie low cost australienne). Aller-Retour Australie – Indonésie $750 rien à dire..

Arrivée à Kuta, la plupart des hotels organisent des shuttles depuis l'aéroport, donc c'est tout facile, je suis attendue..

Kuta, c'est une des villes les plus proche de l'aéroport. Comme dans la plupart des pays d'Asie, il faut s'adapter à la pauvreté et avoir les nerfs solides car on se fait aborder toutes les 4 secondes pour acheter quelque chose..

La plage, c'est un peu comme au Vietnam, on ne peut pas faire la sieste, puisque qu'on est sans arrêt sollicité.. Mais bon, ne blâmons pas les locaux, je les trouve courageux et spécialement après m'être perdue dans les bidonvilles.. je comprends mieux..oui, bien mieux..

Kuta, c'est aussi un peu la Mecque du shopping. Tout est bon marché, et les australiens adorent venir refaire leur garde robe à Bali.

Apres tout ce remue ménage, je cherche du calme.. Je m'aventure donc dans les terres vers Ubud. Pas très loin, à Taro, se trouve le meilleur parc à éléphant du monde (Dixit Steve Irwin) et je confirme sans hésitation!

J'ai passé 4 jours et 3 nuits aux milieux de 29 éléphants, la plupart rescapés des camps de Sumatra.

Elephant Safari Park, Taro Bali 2011

L'aventure de ma vie! J'ai la chance de pouvoir jouer avec les éléphants, faire des balades dans la jungle, les doucher, nager avec eux, leur faire des gros câlins et les nourrir. Ils me manquent dejà.

J'ai eu le privilège de rencontrer Nigel et Yanie Mason, fondateurs et propriétaires du parc. Si vous avez l'occasion de regarder "Operation Jumbo" vous comprendrez d'ou je reviens.. beaucoup d'émotion donc le jour du départ..

Ensuite,  je suis allé faire un tour au Mont Batur, c'est un volcan avec des sources d'eau chaudes, impressionnant… On peut s'y baigner si on le souhaite, mais le souvenir de ce film d'horreur ou des innocents se baignent dans ce genre de sources et finissent par bouillir tout crus m'a un peu refroidie.. Vue magnifique toutefois!

Je suis redescendue à Sanur, un peu barbant. heureusement, il y avait un golf.. et le practice de nuit était sympa.

Je suis ensuite passée par Nusa Dua et ses plages de rêves et ai terminé mon séjour à Seminyak, la ville des expatriés australiens, néerlandais, français et suisses.

He oui, les français s'expatrient en Australie, et les australiens s'expatrient en Indonésie.. comme quoi, l'herbe est toujours plus verte ailleurs..

Seminyak était plutôt agréable, ville très artistique, de nombreuses galeries d'art, des musiciens, des poètes, des peintres, des sculpteurs, ambiance bohème.

De la pauvreté aussi. Je sortais du supermarché, j'avais dans un sac blanc opaque avec une bombe insecticide, de l'eau et des bananes.

Sur mon chemin retour, je me suis fait assaillir par des enfants de moins de 5 ans qui criaient et voulaient mon sac à tout prix!

J'ai eu peur! Ce n'est qu'un peu plus loin que j 'ai réalisé que ces pauvres gosses criaient famine et avaient deviné les bananes dans mon sac, et moi, pauvre blonde à l'esprit trop européanisé, je n'avais RIEN compris!

Je m'en suis voulu d'avoir été aussi naïve. Je suis retournée au supermarché acheter des vivres, du pain, de l'eau, des fruits et j 'ai parcouru toute la ville afin de retrouver ces gamins affamés.

Quartiers pauvres Seminyak, Bali 2011


Apres 2 heures de recherches, je les ai enfin trouvé dans un coin isolé avec leur mère qui allaitait un nouveau né, et ils m'ont sauté dessus. Je leur ai donné les provisions et je n'oublierai jamais, au grand jamais, leur sourire et leurs grands yeux noirs qui en disaient long.

Je suis restée un moment avec eux. J'ai été surprise de constater qu''ils savaient déjà des mots d'anglais. Sans aucun doute, ces mômes avaient déjà compris comment survivre à Bali, et ils avaient à peine 5 ou 6 ans. Ils m'ont brisés le coeur.

Voila donc, mes aventures à Bali… Aventures pleines d'émotions!

J'en reviens grandie et un peu moins égoïste…

C'était les news de Down Under.. Je vous retrouve demain avec la compétition de surf qui a eu lieu ce week-end à Bondi Beach!

Tags: , , , , ,

Leave a Comment

Login